Les blogs de cuisine

Publié le par Kamila



Il y a deux sortes de femmes : celles qui savent cuisiner, et celles qui savent faire à manger.
De naissance, j'ai toujours su appartenir à la 2ème catégorie.

 

Quand je lis …

                - " Cake aux pistoles de chocolat fraise, parfumé au thé matcha"

                - "Œufs pochés sur radeau d'asperges jambon d'aoste sauce hollandaise"

                - "Pain sandwich asiatique avec la méthode de Tang Zhong"

… je me sens un peu complexée de la poêle.

 

POURTANT !

 

Je dis parfois bye-bye à mes soupes moulinées…

                - Ma recette : faire cuire des légumes dans l'eau, mouliner, saler, servir, savourer ou cracher

… bye-bye à mes steaks aux pommes de terre sarladaises…

                - Ma recette : Picard

… bye-bye à mes couscous…

                - Ma recette : ne pas mouliner la soupe

… bye-bye à mes raclettes…

                - Ma recette : laisser les invités faire la bouffe eux-mêmes

 

Je me lance dans des expériences improbables, sans filet, sans tablier (genre sans pré-test, le soir de Noël… ça craint du boudin)

 

Et c'est ainsi qu'il fût une fois…

 

(Etape 1 : le fantasme) Un mille-feuille de mousse de saumon, qui aurait du théoriquement donner CA :

 

mille-feuille-saumon.jpgUne élégante structure savoureusement aérienne, un biscuit délicatement alvéolé pour se laisser imbiber de saveurs océanes vivifiantes, une décoration simple mais "so chic", tomate pulpeuse lovée dans un écrin de chiffonnade de saumon qui n'attendait qu'elle…
Une invitation à la mastication rêveuse, à ce regard éperdu de reconnaissance de papa, qui contemple maman à la lueur des bougies, comme s'il la voyait pour la première fois de sa vie, sirène de l'art culinaire, évanescente et mystérieuse, encore imprévisible après tant d'années…

Ses lèvres humides s'arrondissent pour m'embrasser à la naissance du cou et me chuchoter : "Mais quel est ton secret ?". Je ferme à demi les paupières, mes longs cils formant une ombre sur mon teint abricoté, ma poitrine se soulève sous l'effet d'une profonde inspiration, et je savoure avec délectation cet instant enivrant et raffiné…

 


(Etape 2 : le réveil) Qui a fini par donner CA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 millefeuille-saumon-resultat.jpg

 

Un empilement gadouilleux de feuilles de filo grasses qui s'effritent au moindre contact.

Une structure avachie sous le poids de la mousse d'une texture compacte proche des purées de cantine des années 80.

La déco so chic s'est transformée en saumon mort qui refuse obstinément d'obéir à mes ordres : "Chiffonne-toi !" – "Plutôt crever !".

Papa sourit bravement en disant : "c'est étonnant" avant de s'effondrer sous la table (mais pourquoi fixe-t-il sa frange ?).

Les filles regardent avec perplexité cette chose en murmurant "veupa".

Maman, échevelée et rougeaude, pour avoir grillé une à une ces foutues feuilles de filo au four, a autant de pouvoir de séduction qu'un mollusque ayant gobé un feu de bengale nucléaire. A ce stade, le Dr House lui aurait probablement diagnostiqué un lupus.

 

Je suis à la cuisine ce qu'un lupus est à Marilyn 

 meduse-rouge.jpg 

Marilyn MonroeDe la théorie...

 

                                         ... à la pratique                

 

 





Bref, une recette utile si on veut fabriquer un frisbee vénéneux à larguer dans le jardin des voisins qui passent leur tondeuse diesel le dimanche. (mince… yé tombé chez nous…)

  


(Etape 3 : maman abdique et fout le feu à son tablier : PLUS JAMAIS !!!!!!!)
Et puis ZUT

 

Pendant que papa gît et que les enfants déambulent en masques à gaz, maman ne se laisse pas démonter et décide de s'injecter la pâtée en intraveineuse avec du pain beurre et un gros ballon de rouge.

 
millefeuille-saumon-mange.jpg

Or donc, je suis immunisée contre la cuisine.

 

Alors, merci aux blogs qui se mettent à la portée des bras cassés qui tentent de maintenir leur famille en vie, sans la laisser dépérir de faim :


Karinette : de la bonne (vieille) cuisine quotidienne accessible aux cancres, comme l'exquise tarte au thon, ou ses divines paupiettes au vin blanc que papa a saucé jusqu'à dépiauter le téfal.


Et Quand Nad cuisine : dont le cuajada est devenu la référence dominicale, et son poulet au vinaigre balsamique est à crever.

 

Testées et approuvées ! Dignes de figurer au guiness de "la popotte à la portée des nulles".

 

Dieu a dit : que la lumière soit. Et la lumière fut.
Ratatouille a dit : tout le monde peut cuisiner. 
Han ! Qui croire ?
En attendant, j'ai beau taper frénétiquement des mains dans le salon, ya rien qui s'allume.

 

Publié dans côté nana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucie 23/06/2010 12:29


Bonjour Kamila,

Désolée que tu aies trouvé cette recette difficile à réaliser. Il s'agit pourtant d'une recette ultra rapide à faire du moment que l'on utilise des biscuits tout près! Je pense que tu t'es bien
compliqué la vie et je suis navrée que que abdiques à cause de ma recette!

En tout cas ton article est très drôle et je suis flattée de lire autant de compliments sur ma recette. Je trouve juste un peu dommage qu'il n'y ai pas de lien ou une indication qui renvoie vers
mon blog puisque tu as utilisé ma photo.

N'hésites pas à me contacter pour avoir des infos supplémentaires sur les biscuits apéritifs en question si toutefois tu souhaites renouveler l'expérience.

A bientôt,

Lucie


vanessa 22/02/2010 12:07


voui ca ressemble pas à la photo..et alors ?? quand on a faim ben on mange des pâtes!!! surtout en hiver quand il fait froid !! Et des patates..ca rechauffe! (et surtout on a le plaisir de voir les
enfants manger !!) moi aussi finalement je fais partie de celles qui "savent faire à manger"..on est une communauté plus importante qu'on le croie, faut pas croire...


karinette 12/02/2010 11:31


Alors là, la Karinette est toute zémue, ben tiens (au passage, elle note quand même le "vieille" hein, mais bon, ça s'ra pour plus tard !)
VOUI, tout le monde il peut cuisiner !
Et NON, les feuilletés machin chose on n'en a pas besoin !
Des fois, plus c'est simple et meilleur c'est !
Pis bon, se taper des recettes de Bocuse et Veyrat à chaque repas, franchement au bout d'un certain temps, ça lasse quoi !
Alors vive les paupiettes de Paulette et les tartes thon-tomates toutes simples !


Elodie 27/01/2010 22:31


Alors le double post n'était pas intentionnel lol (merci over-blog de mfaire passer pour une truffe !). Bref, le message est double alors !!


Elodie 27/01/2010 22:28


J'aime beaucoup ton blog et ton style d'écriture ! Très drôle et très agréable à lire ! Bonne continuation !
Elodie.