La chasse aux œufs de Pâques au château des Ducs de Bretagne à Nantes

Publié le par Kamila

 

La bonne idée… à la base.

 

chateau-douves.jpg

AVANT :

 

 En théorie, papa et maman se baladent main dans la main dans les jardins, observant avec tendresse leurs deux poulettes pousser des cris de joie, exhibant triomphalement 3-4 œufs colorés, qui constitueront pour elles le souvenir ineffable d'une matinée enchanteresse.

 

chateau-foule.jpg

 

APRES :

 

 En pratique, maman bisouille désespérément le front de cadette qui enfle à vue d'œil (s'est-elle vautrée la bouche ouverte sur un œuf, qui a été propulsé dans son cerveau sous le choc ? Attention ! Ne pas la secouer pour ne pas répandre du jaune sur ses neurones. Faut-il que je lui cuise l'œuf au sèche-cheveux pour extraire ensuite l'œuf dur sous anesthésie générale ?).

Papa hurle le nom de lolotte dans la cohue, car elle a disparu dans une nuée de 80 gamins, agglutinés avidement autour d'un animateur qui ramène du rab. Et qui repartira en slip (des fois qu'il aurait des œufs cousus dans ses ourlets).

 

Que s'est-il passé PENDANT ?

 

Le château organise une chasse aux œufs géante, ouverte gratuitement à tous, de 10H à 13H.

 

Ä A 10H10, une nuée de sauterelles a tout dévoré : des dizaines d'enfants se baladent avec des œufs jusqu'aux gencives, pendant que les bredouilles braillent à perdre haleine (ceux qui sont arrivés à 10H11 et qui font moins d'un mètre). A ce stade, avec des milliers de visiteurs, cadette n'a vu que des genoux. Mais point d'œuf.chateau-cohue-copie-2.jpg

 

 

chateau-cohue-3-copie-1.jpg

 

 

Pour relancer l'ambiance, quelques animateurs lancent des oeufs sur des carrés de gazon. A leur signal, une armée d'enfants digne d'Attila rase la pelouse en 5 secondes, avec bagarres, bosses, écrasement de quenottes au programme. 

 

Des organisateurs distribuent des sacs en papier, et les enfants gambadent dans les douves, la cour et les remparts pour collecter des œufs en plastique.

 

Ä Certains enfants ont de grands papas avec des parapluies. Ce qui leur permet de se jeter à plat ventre pour récupérer même les œufs coincés dans les gouttières. L'égalité des chances n'existe pas. Notre héro à nous a des bras de 75 centimètres, et pousse des "han !" furibards en tentant d'atteindre une coquille paumée dans une meurtrière d'un mètre d'épaisseur. Nous nous mettons à grogner à l'unisson dès qu'un type aux bras longs tente de s'approcher.

 

On les échange ensuite contre un paquet de vrai chocolat, avec le gracieux concours de généreux chocolatiers du coin.

 

Ä Nous apprendrons 1H plus tard qu'un seul œuf suffit pour avoir droit à son quota de choco. Ce que tout le monde ignore à la base. Ce qui explique ces scènes barbares.

Puis, nous sommes censés échanger nos œufs contre du chocolat… et observons avec désolation une file d'attente digne des pays de l'est des années 70, devant l'unique point de retrait. Nous nous frottons le dos mutuellement pour ne pas congeler pendant l'attente. Limite, je suis tentée d'épouiller ma tribu avec les dents. Tant qu'à faire.

chateau-file-d-attente.jpg

 

Bilan : on restera se faire cuire un œuf chez nous l'année prochaine.

 

Yoga-oeuf.jpg

 

Comme ça, je pourrais l'ingurgiter en restant zen...

 

HHHHAAAAA !!!!!!!!! MAIS C'EST QUOI CA ???!!!!!

 

Ca existe ce truc ???!!!

C'est la posture de la coiffe bigoudaine ???

 

Ha nan, posture du scorpion...

Ecoutez, c'est pas que, mais je vais rester à 4 pattes finalement... genre fourmi voyez. Ou chien debout. Non, le maximum que je puisse faire c'est de me mettre sur les coudes avec le front par terre. Genre maman cherchant un crayon / pièce de puzzle / chaussure Barbie sous le canapé. Oui, c'est une posture de yoga que je pratique souvent.

 

Publié dans côté sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djaj 14/04/2010 11:11


ben ici, les cloches sont passées dans ma chambre. Et avec 3 filles c'était suffisamment la foire d'empoigne pour que je me dise que finalement, ton château, c'est très bien qu'il soit aussi loin
de chez moi !


kaki 11/04/2010 18:38


On a fait un truc du même genre l'an dernier et on a aussi été déçus : la courses, la foule, peu d'oeufs et écrasés. Bilan : dans le jardin c'est aussi bien !


petite fée 07/04/2010 11:56


coucou, hyper marrant ton récit des oeufs de Pâques, c'est bien car ma soeur habite à Nantes, du coup, je lui dirai que c'est pas la peine pour l'année prochaîne, pour sa toute petite puce, trop
dangereux :) Bonne journée, et bravo pour ton site :)


Alomère 06/04/2010 13:39


J'ai passé un bon moment avec cet article.
Je me suis bien amusée, revivant à travers votre récit, des moments inoubliables de chasse à l'oeuf de votre style, avec engueulades à l'appui entre mères sauvageonnes- dont je faisais partie, j'ai
honte- Plus jamais ça! C'est dit! Alors cette année, tranquillo, Les oeufs se sont déposés chez papi et mamie, c'est beaucoup plus calme...Hummm


Ophie 06/04/2010 11:34


Très sympa ton blog. J'aime beaucoup ton style et puis je me sent moins seule tout à coup...