8 aliments anti-stress faciles à consommer au quotidien

Publié le par Kamila

 

 

Keskecé ? Un article récemment lu sur Maxisciences (que j'ai un peu raccourci), commenté à ma sauce.

 

Travail, transports, finances... Le stress fait partie de notre quotidien. Pour lutter contre le "mal du siècle", Maxisciences vous invite à découvrir 8 aliments anti-stress, pour faire rimer alimentation avec relaxation.

Très bien, si un jour je dois aller en train à un entretien d'embauche pour un job à 3M$, je vais suivre ces consignes à la lettre. Voyons ce que je vais emporter dans mon panier pique-nique…

 

chocolat-1.jpgLe chocolat noir, riche en flavonoïdes (ça ballonne pas ça ? Faudra siffler dans le train…), réputés pour leurs vertus relaxantes (et pour certaines, réputés pour favoriser l'acné des peaux matures. A ce stade, je postule comme coccinelle dans "Dora et Babouche découvrent le Biactol"). Le chocolat contient également de la phényléthylamine (ça doit être du Mon Chéri, parce que déjà, j'arrive pas à le prononcer. Je ne sais pas si j'aurais toutes mes chances si je crougnoutte la liqueur à 9H du mat), un alcaloïde bon pour le moral que chocolat-2.jpgl'on retrouve par exemple... dans le LSD ou certaines morphines ! Contrairement à ces drogues, une barre de cacao à 70% ne présente aucun danger pour votre santé.

Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai louché devant la DRH en beuglant "Hé ! Regardez ! Je sais aussi faire le homard !". Alors elle m'a montré un cercle entouré d'un nuage de points : "Au milieu, c'est le poste à pourvoir. Autour, c'est la galaxie des candidats potentiels, et là, c'est le trou noir supermassif des hurluberlus". Quand je me suis excusée d'avoir encore des progrès à faire en astrologie et peuples nomades, elle m'a gentiment tapoté la main. Je pense avoir toutes mes chances, car j'ai eu l'honneur d'être raccompagné par le gars de la sécurité.

 

lait-1-copie-3.jpglait-2.jpgEn seconde position : le lait écrémé. Nos grands-mères avaient raison : rien de tel qu'un verre de lait chaud pour une nuit tranquille. (Merci bien du conseil, pour aller pissoter 3 fois pendant l'entretien ! Avec mes boutons et mon teint de lait caillé, le recruteur va croire que je me transforme en mimolette) Mais ses vertus ne s'arrêtent pas là (ya pire ???). Si l'on en croit de récentes études, les femmes qui boivent quotidiennement du lait seraient moins sujettes au douloureux syndrome prémenstruel. (Extra. Je peux donc postuler quand je veux pour le rôle d'un lupus dans Dr House)

 

avoine-1.jpgEt si vous agrémentiez votre lait de quelques flocons d'avoine ? (pas de problème, je fais du 32, avoine-2.jpgalors 3 ou 4 kilos de plus… Faudra juste penser à ne pas me mettre de pantalon à bouton pression, parce qu'en m'asseyant, je risque de le retrouver incrusté dans le bureau en acajou du recruteur, façon impact de calibre 24000 comme dans Les Experts) Riches en glucides (voilà, c'est bien le problème), ils facilitent la production de sérotonine, une hormone anti-anxiété. (je boudine, mais je m'en fous !) Riches en fibres, ils seront assimilés lentement par votre corps, diffusant progressivement leurs bienfaits. (et leur cellulite) (3 entretiens, 3 kilos, 1 lipolyse au laser à 1200€ et 1 dépression… Je comprends pas, pourtant à la base, un flocon, c'est gentil ?)

 

saumon-1.jpgPour les amateurs de poisson, rien de tel que le saumon pour calmer son stress (et choper le saumon-2.jpgcancer si c'est du saumon d'élevage) Les poissons gras (huuummmmm !) sont riches en oméga-3, qui facilitent eux-aussi la production de sérotonine. Un régime riche en oméga-3 permettrait de plus de faire chuter les taux de cortisol et d'adrénaline, deux hormones particulièrement présentes chez les victimes du stress. (bien sûr, j'ai toujours une tranche de saumon fumé dans la poche. J'aime bien en grignoter avant un entretien d'embauche)
 

noix-2.jpgnoix-1.jpgLes noix. En aidant à réduire la pression sanguine, elles sont des alliées pour les stressés, dont le cœur est mis à rude épreuve par une forte production d'adrénaline. (non seulement, en entretien, je vais sentir le poisson mort, mais en plus les jointures de mes dents vont être percluses de résidus jaunâtres. Bonjour, navrée pour mon retard, je suis en pleine période de reproduction, et j'ai remonté le fleuve depuis l'Atlantique pour venir vous voir ! J'ai pondu mes têtards dans du gravier et je m'en suis mis plein des dents dis donc !)
 

tournesol-2.jpgtournesol-1.jpgLes graines de tournesol. Elles sont riches en vitamine B9, qui aide notre corps à sécréter de la dopamine, une hormone induisant une sensation de plaisir. (c'est ce que je vais refiler au recruteur en intra-veineuse. Dès l'entrée, je lui serre la main, j'éternue et je profite de la diversion pour lui planter une aiguille de péridurale avec une dose de Fruit d'Or)

 

epinard-1-copie-1.jpgepinard-2.jpgPopeye vous semble-t-il avoir un jour souffert du stress ? Non, bien sûr (ha bon ? Et quand Brutus draguait Olive, Popeye se faisait une manucure peut-être ?). Les épinards, riches en magnésium, améliorent la réponse de notre organisme face au stress. (c'est pour ça que je m'en mets souvent à sécher derrière l'oreille pour les fumer le soir)

 

myrtille-1.jpgmyrtille-2.jpgEnfin, les myrtilles (ben voyons, le genre de truc qu'on utilise en tatouage indélébile, chuis sûre. Dans la salle d'attente, je glisse un oeil dans mon miroir de poche. Han ! J'ai la moustache ! Viiite ! Je me mets de la salive sur les doigts et je frotte frénétiquement. Trop tard, le recruteur arrive... Je m'essuie discretos dans le dos... sur les fesses tiens... et je tends une main barbouillée avec le tatouage de l'Union Jack sur la lèvre. J'ai plus qu'à dire : Hello !) et leurs antioxydants (et leurs taches) permettent de contrebalancer les effets de certaines hormones du stress comme le cortisol. drapeau-anglais.jpg

 

Je récapitule :

L'entretien est à 14H.

A 13H, je déjeune de saumon aux épinards, et en dessert, je me prends un bol d'avoine dans du chocolat chaud avec une tartine de myrtilles. Juste au bas de l'immeuble, pour tromper mes restes de nervosité (enfin juste par acquis de conscience, parce que là, je suis déjà prête à faire un safari à mains nues), je mâchouille une poignée de graines et de noix, jusqu'à m'en huiler la panse.

A 13H50, j'ai une éruption cutanée, mais je prends quand même courageusement l'ascenseur.

A 13H55, j'ai des taches oléagineuses sous les aisselles, mais chuis bien.

A 13H59, je réprime sans succès un petit rot, juste avant d'entrer.

A 14H02, le recruteur est mort, pendant que la sécurité m'emmène en camisole de force.

A 14H05, j'ai beau pousser des cris de homard affolé, je sens bien que je suis grillée.

A 15H00, j'ai la gastro.

 

Bilan :

La prochaine fois… heu non, il n'y aura pas de prochaine fois…

 

Publié dans côté boulot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

petite fée 02/05/2010 09:27


coucou, tu m'as bien fait rire avec ton histoire, grâce à toi, je sais ce qu'il ne faut pas faire, faire trop de mélanges, c'est pas bon pour le teint !! J'ai hâte de lire la suite de tes aventures
:) Bon Dimanche !