Les machines de l'île à Nantes

Publié le par Kamila




Février 2009 : je râle ! (ô, comme c'est original !)


Samedi matin, avec les enfants, on s'est fait eu.

Les machines de l'île, bien connues pour commencer à être placardées comme l'un des symboles nantais, n'ouvrent qu'à partir de 14H.

Donc c'est fermé le matin.

Donc nous nous sommes retrouvés avec nos 2 mouflettes, après 50km de voiture, comme des mouflons tondus devant l'éléphant immobile, frissonnants dans le blizzard de février : "bêêêêê, mais keskecêêêê ???" Tout était fermé, même la librairie.


Logique.


L'après-midi, les enfants en bas âge font la sieste, ainsi les organisateurs sont certains de ne pas les voir courir partout, à déboulonner toutes les machines, s'accrocher aux pattes de l'éléphant comme des grappes de pucerons dévoreurs, essayant d'atteindre la cabine du conducteur fou de terreur, se pendre aux branches de l'arbre à hérons, monument ambitieux connu pour n'être à jamais pas fini.





Du coup, bien sûr, ça leur fait du chiffre d'affaires en moins avec les entrées pas payées, mais ils doivent être pétés de tune, ils s'en fichent. La culture ludique, c'est pas pour les braillards de moins d'1 mètre.

Tranquilles.




Publié dans côté sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article