Mariage

Publié le par Kamila

Keskecé ?
Un mail de félicitations à une amie qui vient de se marier, qui devient Mme Roc, et qui achète une maison.



Mes hommages

 

Madame Roc... & Roll !!

Haha !

Ho ça va, fait pas la tête, IL FALLAIT que quelqu'un fasse cette blague à 2 balles !

 

Vous voilà donc unis pour le meilleur et pour le pire. Remarque, est-ce que ça change fondamentalement quelque chose ? Ton aîné n'a pas aussitôt maîtrisé l'imparfait du subjonctif en verlan, et le benjamin ne s'est pas instantanément arrêté de brailler. Ton mari ne se rase toujours pas le WE, et il est toujours pété après 2 verres de rosé (petit joueur).

Et toi t'es toujours chatain.

Bon.

C'est pas graaaaaaaave !

 

Vous allez mettre toute cette smala au chaud dans une jolie maison, tu vas enfin pouvoir regarder le banquier dignement en face (car il est désormais légitime, moralement correct, que tu prennes place dans le fauteuil bleu en face de son bureau, et tu peux prendre sans trembler le stylo qu'il te tend pour signer ce prêt de 300 millions de dollars, car tu es Mme Roc désormais, rien ne peut t'arrêter, tu as le DROIT désormais de t'asseoir à côté de ton mari et non pas humblement 3 mètres derrière, et tu peux aussi regarder ta mère en face, non maman je ne finirai pas vieille demoiselle, on ne me retrouvera pas seule et pauvre dévorée par des bergers allemands dans une petite chambre de bonne sous les toits de Paris comme Bridget Jones, je suis une dame maintenant, finies les soldes chez Pimkie, en Devernois je suis moi, et rien ne pourra me déboulonner). (ça craint)

 

Or donc : FELICITATIONS !

Sonnez trompettes, battez tambours, flonflons et paillettes !

Faites place ! Mme Vodka on the Roc arrive !

Ne dit-on pas : solide comme un Roc ?

Hum ?

Accrochée comme une bernique à son Roc ?

Hum ?

Limpide comme de l’eau de Roc ?

Hum ?

Rétinol poly actif, promesses tenues de Roc ?

Hum ?

Rocking chair ?

 

Biz biz !

Une nouvelle vie commence !

 

Mlle Milka

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article